Classé dans :

Micheline Frechette

Texte de synthèse

Dans le monde de la rédaction / édition, il y a des moments où, en dépit de la nécessité d’approfondir un sujet, le rédacteur soit chargé de la responsabilité de faire la synthèse des travaux et des conférences. Il doit alors faire preuve d’un esprit d’analyse et de synthèse remarquable. Mais comment ramener le divers à l’unité, ou, au moins, à un plus petit nombre d’énoncés, tout en résumant parfaitement la situation ?

De bonnes aptitudes en matière de synthèse consistent en la capacité de transmettre le sens de l’œuvre à travers un texte qui restitue l’essentiel et condense les propos. Voilà précisément le sens dans lequel les rédacteurs modernes ont été amenés à faire usage des termes d’analyse et de synthèse. Pour concrétiser la démarche, on propose deux conceptions générales, soit celle de l’analyse traditionnelle et celle qui s’intéresse au sens concret des choses.

Le texte, le passage ou l’extrait choisi pour la synthèse fera l’objet d’une élaboration en phrases clés sur le sujet avec un vocabulaire réaliste, évocateur et percutant, et s’attardera au fond et à la forme selon une approche qui portera sur un seul message : l’objectif.

Le fond : c’est-à-dire l’intérêt du sujet traité, l’originalité des idées, des points de vue, leur force, leurs faiblesses, la qualité de la recherche et la justesse de cette recherche, soit la masse des informations qualitatives et quantitatives quant aux idées véhiculées, la matière même du texte dont le quoi et le pourquoi engagent le texte dans une direction donnée.

La forme : elle s’attache davantage à voir la structure du texte dans le choix des mots pour le dire, et la manière de dire. L’organisation même du texte dans la composante de ses parties déterminantes (introduction, développement et conclusion). Ici il faut savoir résumer la matière de chacune de ces parties, en un sens écrire avec précision afin d’expliquer comment le sujet traité se retrouve-t-il en chacune d’elles.

Dès la préparation, le défi est de condenser la vue d’ensemble afin de la rendre pertinente dans le contexte du sujet traité. Une façon de se discipliner consiste à cadrer sa réflexion en découpant sa thématique en plusieurs lignes et à y adjoindre une poignée de termes signifiants. Pour clarifier les propos, il faut penser à bâtir des plans simples et arriver à éliminer les phrases qui ne sont plus nécessaires dans le texte. Il s’agit de trouver une trame, un fil rouge qui aidera à organiser sa pensée.

Cet exercice d’arriver à dire beaucoup en peu de mots vise à initier tout rédacteur professionnel à une lecture « active » et, par ricochet, à une rédaction plus critique de ses textes. Ici il faut faire preuve à la fois de sensibilité et de rigueur, soutenir son analyse en s’appuyant sur le texte, tout en sachant en tirer le meilleur parti possible.

L’important dans l’esprit de synthèse est de savoir transmettre une idée et apprécier la clarté qui caractérise l’analyse et les conclusions développées, et ce même face aux situations les plus complexes.

~~~

Le billet précédent de Micheline Fréchette: Rédacteurs anonymes.

L’Hebdomadaire des réviseurs est le blogue officiel de Réviseurs Canada / The Editors’ Weekly is the official blog of Editors CanadaContact us.


Discover more from L'HEBDOMADAIRE DES RÉVISEURS

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

One Comment “Texte de synthèse”

  • Marnie Schaetti

    says:

    Excuse my response in English; my written French is simply not good enough to allow me to express myself.

    Thank you for this post. I’ve been synthesizing and simplifying some academically written evidence reviews for a client who wants to present short summaries of them to a lay audience. I love that kind of work.

    I love it at least in part because of the required balance between intellectual rigour and interpersonal and subject sensitivity that, if I’m not misunderstanding what you wrote, is required. Thank you for helping me find a way to express my enjoyment of these tasks.

Comments are closed.

To top